Cela fait 15 ans que je travaille en … Le charbon devient la principale source d'énergie. A. Une nouvelle façon de travailler Etude documents: 1) Où et comment travaille-t-on? On assiste alors à l’explosion des produits manufacturés, de la fin du XIXe siècle jusqu’à la Première Guerre mondiale, que vient alimenter une concurrence toujours plus forte des entreprises entre elles. Le monde agricole de l'Europe méditerranéenne et centrale, demeure quant à lui traditionnel notamment en Russie où le servage n'est aboli que le 3 mars 1861. Les manufactures établies par le pouvoir royal, en France notamment (comme à Villeneuvette), restent une activité d'exception. Auparavant, d'autres mouvements avaient déjà vu le jour comme le luddisme en Grande-Bretagne ou bien la révolte des Canuts à Lyon en 1831. L'industrialisation, débutée au milieu du XIXe siècle devait alors être le facteur de la puissance américaine. L’électricité permet de s'affranchir de cette contrainte : la force motrice était distribuée non seulement à la demande mais aussi seulement là où elle était nécessaire. On reconnaît à la région trois qualités majeures : d'abondantes ressources minérales, houille et minerais (limonite et oligiste), une tradition proto-industrielle ancienne en quête de renouvellement, un enthousiasme manufacturier. Parallèlement, la Reichsbank voit le jour en 1875. The essence of the industrial Revolution is the substitution of competition for the medieval regulations which had previously controlled the production and distribution of wealth. Cela préfigure la domination américaine dans le domaine de la production pétrolière. C'est précisément cette notion qui, attachée aux machines développées au moment de la révolution industrielle, avec en parallèle l'utilisation d'énergie fossile, fait basculer le système technique vers la civilisation thermo-industrielle. De plus, ils contribuent à mettre en place des infrastructures de transport modernes : plan Freycinet dès 1878 en France, construction de métro ou tramway, etc. À partir du 1er mars 1832, la ligne enregistre ses premiers passagers payants (36 500 personnes en 1834). L'expression a été utilisée pour la première fois en 1837 par l'économiste français Adolphe Blanqui dans son Histoire de l'économie politique[3] puis reprise dans les années 1840 par Friedrich Engels[4]. Il faut, en outre, souligner le rôle important des capitaux étrangers, notamment français et britanniques. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services, Mallory : Séquence et escape game sur l'âge industriel en France CM2, Cancandre : Leçons et évaluation sur les progrès du XIXème siècle, CM2, Cenicienta : Séquence sur la Révolution industrielle en France CM2, Bla-bla : Séquence sur la révolution industrielle et scientifique, cycle 3, Classe de Guena : Séquence sur l'âge industriel en France CM2, Lala : Séance sur la Révolution industrielle pour des CM2, Bla-bla : Séquence sur les transformations sociales et le monde ouvrier, cycle 3, Orpheecole c3 : Le 19ème siècle, la révolution des machines CM2, Stéphany : Séquence, leçons et évaluation sur la France au XIXème siècle, cycle 3, CM2 Dolomieu : Résumé et documents sur la Révolution Industrielle CM2, Ceyreste : Docs sur les nouvelles technologies de la révolution industrielle, Des milliers de fiches pédagogiques à imprimer sur Pass-Education. Les mutations de l'économie mondiale, par Laurent Carroué, Didier Collet et Claude Ruiz. Les premières sociétés de capitaux comme les sociétés en commandite par actions (actions négociables à la Bourse) remontent en France au Code du commerce de 1807, mais restent marginales[22]. Mais les rails se cassent sous les 5 tonnes de la locomotive et la machine à vapeur est réutilisée à poste fixe. En 1870, le réseau ferré américain représente désormais 85 100 km, et en 1913, 420 000 km, soit le tiers du réseau mondial. Chapitre 7 : L'Europe de la « révolution industrielle ... Pour être efficace, les corrections seront mises ici sur la classe inversée. D'autres pointent plutôt la convergence d'éléments que le contexte historique favorise et diffuse au XIXe siècle. Quels nouveaux métiers se développent ? En 1840, la publication de l'ouvrage de Louis René Villermé, Tableau physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie, a un fort retentissement. Franklin Mendels, « Protoindustrialization, the first phase of the industrialization process », dans. Cette séquence comportera 4 séances. Selon l'expert américain Lester R. Brown, la révolution industrielle a libéré une énergie créatrice gigantesque en raison d'une productivité supplémentaire. Dès cette époque, le brevet a deux fonctions : Pour Joseph Schumpeter, un économiste autrichien du début du XXe siècle, le brevet est indispensable pour assurer une rente de monopole à l'entrepreneur-innovateur, mais doit rester temporaire. De même, le marché agricole se développe en France après la Révolution de 1789 qui consacre la libération de la terre, permettant, selon l'expression de Pierre Rosanvallon, de « déterritorialiser l'économie et de construire un espace fluide structuré par la seule géographie des prix »[48]. Par la suite, l'Angleterre limite la durée du travail des femmes en 1847. Les travaux de Nicolas Léonard Sadi Carnot et la découverte de la thermodynamique permettent de formaliser ce concept. L’EUROPE DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE I. L’industrialisaon: de quoi s’agit-il? D'après François Caron[23], 11,4 % des sociétés créées en France entre 1879 et 1913 le sont sous la forme des sociétés anonymes. La Wallonie est, après l'Angleterre, la première région du continent européen à connaître la révolution industrielle, dès la fin du XVIIIe siècle. Toutefois, une partie de cette bourgeoisie demeure passive par rapport à la révolution industrielle, vivant de rentes issues de son patrimoine ; ce sont les rentiers, particulièrement nombreux en France. La concentration d'entreprises et la production de masse y sont aussi plus tardives. Folio Histoire, Gallimard 2010. Dès 1869 la liaison San Francisco-New York est achevée et relie les côtes Est et Ouest en moins de sept jours contre six mois auparavant. Activite 2 Reperes corrigé. En Angleterre, les Combination Acts de 1799 et 1800 engagent un processus similaire. À cette époque, seules les Provinces-Unies connaissent une forte productivité agricole. La révolution industrielle est une période qui court des années 1770 (la machine à vapeur de Watt date de 1769) aux années 1910, au moment de l'apparition de l'automobile, de l'aviation et même du travail à la chaîne. D'autre part, l'État fait appel à des industriels étrangers pour développer son industrie en bénéficiant des dernières innovations techniques. La société Darby cesse son activité en 1818, victime de la crise consécutive à la fin des guerres contre la France et de la concurrence. Ainsi, Robert William Fogel estime-t-il que l'impact du chemin de fer sur la croissance est inférieur à 5 %[72]. L'organisation de la fabrique de montres Japy est sur ce point innovante : Frédéric Japy regroupe ses ouvriers dans une usine à part de la ville. Les autres activités demeurent importantes mais restent secondaires par rapport à l'industrie. Ces activités ne sont pas nouvelles : en France, entre 1084 et 1170, les Pères chartreux sont maîtres de forges dans le cadre d'une métallurgie forestière[67]. Le coke est fabriqué exactement comme le charbon de bois, par une combustion incomplète dans des meules. L'apparition du machinisme agricole, est marquée par la moissonneuse mécanique de Cyrus Mac Cormick en 1824, sa moissonneuse-batteuse en 1834, la charrue de Mathieu de Dombasle en 1837. En 11 ans, il crée deux autres usines, employant 5 000 personnes. Le rôle de l'État est crucial dans l'industrialisation de la Russie ; pour Alexander Gerschenkron, l'État, en se substituant au marché, a permis de dépasser les obstacles liés aux structures économiques et sociales du pays[77]. En effet, il existe une réelle tradition dans le domaine du commerce grâce aux ports du Nord, hérités de l'activité portuaire de la Hanse dès le XIIIe siècle. En 1842, le marteau-pilon est inventé. Pour survivre femmes et enfants devaient aussi travailler. Contexte favorable, résultat d'une longue évolution, Structures sociales, économiques et politiques, Libéralisme à l'aube de l'industrialisation, Mutations liées : agriculture et démographie, Suprématie de la Grande-Bretagne dès 1750, Spécialisation industrielle précoce dès 1850, Évolution de la structure sociale en France, Vulgarisateurs : Frederick Taylor et Henry Ford, Évolutions politiques des sociétés industrialisées, « Il n'y a jamais entre passé — même lointain — et présent de discontinuité absolue, ou si l'on préfère de non contamination. L'abrogation des « Corn Laws » par le « Peel Act » le 15 mai 1846 constitue, au même titre que l'abrogation du « Navigation Act » en 1849, un tournant fondamental du XIXe siècle. Cet aspect de la nouvelle société industrielle a principalement été étudié par Karl Marx. Le siècle des Lumières promeut la conception d'un État garant des libertés individuelles, parmi lesquelles, la liberté du commerce et de l'industrie et, son corollaire, la libre concurrence. Au XIXe siècle alternent des périodes de libre-échange et de protectionnisme. La notion de travail est totalement absente des premiers développements de cette machine. Cette analyse est en contradiction avec le dogme luthérien de la prédestination, la sola gratia, selon lequel Dieu accorde sa grâce sans considération des actes. Par ailleurs, la division du travail est déjà à l'œuvre depuis au moins un siècle dans les chantiers navals (par exemple, l'arsenal de Venise) et illustrée par les planches de l'Encyclopédie. L'énergie des inventeurs est d'abord très mobilisée par la Royal Navy, sur fond d'aventure coloniale. Le décalage est aussi chronologique, selon l'économiste Patrick Verley dans la Révolution industrielle : les progrès agricoles ne sont pas traduits partout par un exode rural, la croissance démographique profitant surtout aux campagnes, où l'on mange mieux et moins cher, meurt moins souvent jeune, et participe plus nombreux aux travaux des champs, complétés par du travail à façon à domicile[56]. Les années 1840 voient naitre l'utilisation des engrais artificiels grâce à la chimie (recherches de Justus von Liebig). Pour les autres pays, le terme d'industrialisation qualifie mieux un processus en réalité assez progressif. La révolution industrielle est le processus historique du XIXe siècle qui fait basculer une société à dominante agraire et artisanale vers une société commerciale et industrielle. C’est cette transition que l’on appelle « la révolution industrielle ». Cependant, la difficulté du procédé vient de la teneur en soufre élevée des cokes, qui rend la fonte impropre à l'utilisation. Elle dispose également d'un important potentiel industriel, agricole et humain. Les pays d’industrie textile se plaignaient d'en manquer[89]. Les journées de travail sont très longues, de 12 à 15 heures en moyenne jusque vers 1860, avec de rares pauses. Un vieux haut fourneau fonctionnant au charbon de bois est loué au seigneur du lieu. Mais il faut attendre le 17 juillet 1871 pour que le Belge Zénobe Gramme présente la première dynamo brevetée à l’académie des sciences de Paris : la magnéto Gramme, machine rotative mue par une manivelle qui permet la production mécanique de l’électricité. Le principe des corporations disparaît avec l'apparition des brevets. Le Zollverein est une union douanière qui met en place une zone de libre-échange à l'intérieur et qui établit des tarifs extérieurs commun (TEC). Les accidents du travail, liés à la fatigue, à la pénibilité, aux difficiles conditions de travail sont fréquents (22 pour 10 000 en France, 41 pour 10 000 aux États-Unis entre 1871 et 1875). Energie : CHARBON (exploitaon des mines sur les bassins houillers d’Europe) MACHINE A VAPEUR ( perfec;onnée par James Wa en 1769) … Selon certains historiens comme Georges Duby[46], le monde agricole connaît une lente évolution amorcée depuis le Xe siècle. Le Sud se spécialise ainsi dans la culture et l'Ouest dans l'élevage dont la production est facilement acheminée vers les ports d'exportation par les infrastructures et notamment le chemin de fer. Les conditions de travail et de vie sont extrêmement difficiles: journées de travail de 10 heures ou plus. Il a en outre favorisé la constitution de grandes entreprises — les Konzerns — et permet leur développement par le biais de mesures protectionnistes. De plus, par le biais de lois, l'État se joint à la croissance économique non seulement en la favorisant, mais également en y participant. Un gigantesque bouleversement allait bientôt survenir, peut-être le plus important de tous, en tous cas celui qui allait avoir le plus de retombées sur l’instant comme dans la durée aussi bien pour l’industrie que pour le particulier : la maîtrise de l’électricité. Ainsi, chez les ouvriers, toute la famille travaille : hommes, femmes et enfants. La Révolution industrielle concerne les mines, pour le charbon, la métallurgie et l'industrie textile, puis tous les domaines de production. Le développement est rapide : 496 machines à vapeur Boulton et Watt sont en service en Grande-Bretagne en 1800. La révolution industrielle se fonde sur la doctrine industrialiste. Vincent de Gournay et le mouvement physiocratique lancent au XVIIIe siècle : « Laissez faire les hommes, laissez passer les marchandises ». Les enclosures, inaugurées en Angleterre par les Enclosure acts dès 1760, permettent le remembrement agricole et consécutivement, l'application de nouvelles techniques et l'accroissement de la production de manière significative. De plus, l'agriculture peut s'appuyer sur la diversité du territoire américain. de 1789 à 1815 : un contexte historique marqué par les guerres révolutionnaires et napoléoniennes. De plus, l'industrie est dominée par une petite bourgeoisie qui privilégie un marché intérieur modérément dynamique. Avant la guerre de Sécession (1861-1865), la montée en puissance des États-Unis s'appuie surtout sur ses activités agricoles à tel point que l'agriculture demeure l'activité principale jusqu'en 1880. La navigation à vapeur débute donc sur les rivières, dans les ports pour les remorqueurs et sur des trajets courts, comme la traversée de la Manche. C’est la lutte des classes (rébellion du prolétariat (la classe ouvrière) contre la classe bourgeoise ). La première machine fonctionnant à vapeur utilisée industriellement est celle du capitaine Thomas Savery en 1698. De la fin du Moyen Âge au XVIIIe siècle, la société est largement seigneuriale et presque exclusivement agricole. Le premier pont métallique réalisé en France est le pont d'Austerlitz, de 1807 (reconstruit en 1854 à cause de nombreuses fissures). La transition démographique est alors terminée, et laisse généralement la place à une période de stabilité marquée par une faible mortalité et une faible natalité. Elle est source d'efficience et de meilleure productivité. Malgré tous les progrès précédemment cités, il restait encore une étape cruciale à franchir. Ainsi en Angleterre, la mise en place des joint stock companies (JSC) fait suite à l'abrogation du « Bubble Act » en 1825 et au « Joint Stock Companies Act » de 1856. L'application industrielle commence à partir de 1775, après que James Watt s'est associé avec Matthew Boulton, propriétaire de la manufacture de Soho, près de Birmingham. Avec ce métal est réalisée la tour Eiffel. Francis Egerton, troisième duc de Bridgewater, peut voir dans son grand tour d'Europe le Canal du Midi, ouvert en 1681. Son importance est telle en France qu'il suffit que l'agriculture prospère pour que l'ensemble de l'économie s'en trouve améliorée. Qu'est-ce qui va changer pour les travailleurs ? De tels accords sont soit négociés, comme dans l'exemple précédent, soit obtenus par la force, comme pour l'installation de concessions à Shanghaï en 1842. De surcroît, la France procède à de nombreuses réformes comme la création des lycées permettant la formation d'une élite dans le cadre d'un processus de rationalisation de l'État entamé dès le milieu du XVIIIe siècle avec, par exemple, la création de l'École Royale des Ponts et Chaussées en 1747, de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers en 1780 ou de l'École polytechnique en 1794. Les premières ………………………. En effet, cette dernière suffisait à faire vivre le pays grâce à ses exportations et les grands propriétaires bloquaient toute évolution. L'Europe connaît plusieurs phases de croissance démographique et de prospérité économique qui sont toujours entrecoupées par des crises profondes : épidémies, guerres et disettes. —, les États n'hésitent pas à intervenir directement lorsque les difficultés économiques les y contraignent. Plus tard, ses expérimentations sur les courants alternatifs haute fréquence permettront de donner les bases des systèmes de télécommunication sans fil (de nombreux chercheurs tels que Marconi ayant ensuite utilisé et revendiqué ses brevets), ainsi que des systèmes radio. Il s'agit d'un Empire bien plus vaste que celui de la France, tant en superficie (14 millions de km2) qu'en nombre d'habitants (150 millions). Par la suite, consécutivement à la modernisation et à la concentration des usines, le nombre d'ouvriers de la petite industrie rurale et d'artisans devient plus faible. Nous commençons par commenter/comprendre le schéma. Pasteur ... Energies et machines au 19ème siècle ; Travailler à la mine, à l'atelier ou à l'usine ; Le monde rural ; La ville industrielle ; Les progrès scientifiques et techniques au 19ème siècle. Sur le plan extérieur, l'agriculture bénéficie des avantages du libre-échange, notamment de l'abolition des corn laws en 1846. De même, la population des États-Unis est multipliée par 15 entre 1820 et 1950 et dans le même temps son PIB est multiplié par 14. La Classe Ouvrière Durant La Révolution Industrielle: Page d´Accueil ; Mode De Vie ; Sources ; Le commencement des syndicats; La révolution indrustielle, qui a commencé en 1830, a apporté beaucoup de changements dans la socitété d'auparavant, et est la naissance de nouvelles inventions, tels que la machine à vapeur, qui permet la mécanisation. C'est aussi une révolution de l'information et de l'intermédiation, avec un essor considérable des télécommunications et de la finance. Cet essor est entretenu d'une part par la croissance naturelle et d'autre part par d'importants flux migratoires. Elle tracte vingt wagons de voyageurs et dix bennes de charbon. La première utilisation de la Locomotion a lieu le 25 septembre 1825. Durant cette ère préindustrielle — ou « proto-industrielle » selon l'expression de Franklin Mendels — des « nébuleuses industrielles »[21] comme en Flandres au XVIIe siècle apparaissent dans lesquelles se développent des formes embryonnaires d'entreprises pour contourner les règles corporatives. 4H4 L'Europe de la Révolution industrielle. Ce mode de fabrication de l'acier, déjà connu dans l'Antiquité, consiste à chauffer des barres de fer au milieu de charbon de bois dans un four fermé. Elle fait exception sur le plan culturel. Quels sont les progrès sociaux acquis au XIXème ? 3) Que fabrique-t-on? Les techniques qui nous ont permis de passer de la société préindustrielle à la société industrielle ont été les moteurs à vapeur et la production de masse, en réduisant le nombre requis de travailleurs agricoles. Cette hégémonie amène la Grande-Bretagne à constituer le plus vaste Empire colonial et à devenir le plus important investisseur à l'étranger : aux alentours de 1860, la Grande-Bretagne pèse à elle seule 1/5e de la production mondiale. Par suite, toujours dans la perspective d’accroître la productivité du travail, les économistes vont s'attacher à améliorer l'organisation concrète du processus productif. Des inventeurs contribuent aux progrès de l'industrie agricole comme André Grusenmeyer. La révolution agricole, amorcée au début du XVIIIe siècle, va se poursuivre tout au long du XIXe siècle. Au 18ème siècle, on extrayait à peine 300 tonnes de charbon par an. En effet, la crise de 1836, provoquée par la spéculation sur l'émission de titres publics espagnols et portugais, conduit à une crise sociale avec la naissance du chartisme. L'ampleur des besoins financiers engendrés par la révolution industrielle pose rapidement la question de l'accumulation primitive du capital et consécutivement celle du financement par l'appel à l'épargne publique ou aux capitaux extérieurs. L'Angleterre dépose deux fois plus de brevets entre 1690 et 1699 que dans chaque décennie de la période 1660-1690. (…) Nourris d'un morceau de pain, ajoutant à l'exténuation du travail celle de la longue étape matin et soir, ils vivaient en pénurie de sommeil, de nourriture, d'habits. Après l'établissement de la première ligne en 1827 le développement de l'ensemble des réseaux atteint 49 100 km en 1860. Les conditions de travail sont pénibles. Ce procédé permettait de convertir en une demi-heure 10 tonnes de fonte en autant d'acier ; consécutivement le prix de l'acier doux passa de 50 £ la tonne à 3 £. De plus, on y cote une majorité de matières premières, malgré la concurrence de la bourse de Chicago, et la monnaie de référence pour les échanges internationaux demeure la livre sterling. L'avance anglaise est technique (exemple : chronomètre de marine) et la richesse française se dilue alors dans sa puissance démographique (un Européen sur cinq est alors français). Citons notamment la présence de pétrole dont l'exploitation a permis aux États-Unis de prendre part très largement à la deuxième révolution industrielle. Ajoutons en guise de remarque que plusieurs de ces petites compagnies grossiront au point de devenir les plus grosses compagnies pétrolières actuelles comme ExxonMobil. En effet, Karl Marx distingue au sein de la société, l'aristocratie financière, la bourgeoisie industrielle, la petite bourgeoisie, la classe ouvrière, le Lumpenproletariat (« prolétariat en haillons ») et la paysannerie parcellaire[82]. Selon l'historien Fernand Braudel, l'industrie textile est la première à être mécanisée. Il ne s'agit donc pas à proprement parler d'un État minimal. Certains comme Jean Marczewski[68] considèrent que la révolution industrielle se caractérise en France par l'absence d'une phase de « take-off » (décollage) selon les critères établis par Walt Whitman Rostow et son modèle normatif défini en 1960 dans ses Étapes de la croissance économique : toute société est censée connaître un processus de croissance en cinq étapes. Elle s'appuie en outre sur la disponibilité des matières premières, fer et charbon, sur les colonies et sur de nombreuses innovations techniques. En 1764, frappé par la déperdition d'énergie de la machine de Newcomen, James Watt imagine de ne plus condenser la vapeur dans le cylindre, mais dans un condenseur séparé. Plus récemment, après la Seconde Guerre mondiale, on a perçu les conséquences de la révolution industrielle sur le plan environnemental. Journal des économistes et des études humaine, Phénomène mis en lumière par Anne Robert Jacques Turgot, baron de Laune dans. Au XVIIe siècle, le mercantilisme — « économie au service du prince » — énonce de manière pragmatique et parfois assez formalisée (ainsi le colbertisme en France) les premières considérations et théories économiques censées correspondre aux besoins des nations et royaumes. Ces éléments permettent à l'Allemagne de s'industrialiser rapidement à partir des années 1850 et plus encore après 1870 où les konzerns prennent une place primordiale dans l'activité industrielle. Ce n'est pas un essai voué à des transports épisodiques réservés aux riches mais d'emblée, une ligne construite par l'État à l'instigation du ministre Charles Rogier, partisan des idées fouriéristes : le chemin de fer doit être accessible au peuple et se voit doté des attributs principaux que vont adopter les chemins de fer du monde entier : trois classes correspondant à trois types de voitures qui, au début, reçoivent des noms inspirés de la terminologie traditionnelle des transports, berlines, diligence et char à bancs[71]. Il ne reste plus qu'à incliner le convertisseur sur ses pivots pour le vider dans une lingotière. Celle-ci est encore de qualité médiocre et ne permet pas d'obtenir du fer. La population agricole continue de croître jusqu'en 1846 et rassemble 9,3 millions d'agriculteurs, d'après les séries statistiques étudiées par Olivier Marchand et Claude Thélot dans Le Travail en France (1800-2000), 1997. Lorsque Frédéric Japy installe sa fabrique à Beaucourt, les montres sont encore fabriquées selon le système de l'établissage : le fabricant achète toutes les ébauches nécessaires et les assemble lui-même. En 1871, les inspecteurs britanniques de la loi sur les pauvres signalent : « Il est ben établi qu'aucun garçon des classes pauvres qui a grandi en ville, en particulier à Londres, n'atteint [...] la taille de quatre pieds dix pouces et demi [1,48 m] ou un tour de poitrine de 29 pouces [73 cm] à l'age de quinze ans. Une autre énergie sera développée, plus marginalement, durant cette période : le gaz. Mais il permet également de fonder le droit contractuel ; la propriété privée est un bien cessible et permet donc l'accumulation. Tous ces systèmes avaient en commun la distribution de la force motrice autour d’un arbre central sur lequel étaient connectées par des jeux de courroies et de poulies toutes les machines, avec pour les ateliers sophistiqués des systèmes complexes de débrayage quand cela était possible. La Grande-Bretagne domine incontestablement le monde durant toute la première moitié du XIXe siècle. La France -qui refuse l'agriculture « à l'anglaise »- prend du retard en matière d'innovation agricole. Classe de Guena : Séquence sur l'âge industriel en France CM2 Energies et machines au 19ème siècle ; Travailler à la mine, à l'atelier ou à l'usine ; Le monde rural ; La ville industrielle ; Les progrès scientifiques et techniques au 19ème siècle. Il s'ensuit le « triomphe de l'individualisme agraire », d'après l'expression de Marc Bloch[47]. Patrick Verley[6] insiste sur la continuité du phénomène, le moteur de la croissance de l'industrie, à la fin du XVIIe siècle, résidant d'abord dans le dynamisme de la demande de biens de consommation, qui stimule en retour le progrès technique.